APIEX

Accueil / Vous accompagner / Investir au Bénin / Pourquoi investir au Bénin

Pourquoi investir au Bénin : 5 raisons d’investir au Bénin

Le Bénin  est un pays  de l’Afrique de l’Ouest  en plein essor économique qui, depuis plus de vingt (20) ans, conjugue démocratie et stabilité politique ; croissance économique fiable, inflation stable ; finances publiques saines et confiance des Institutions Financières Africaines et Internationales.

Doté d’un espace favorable aux investissements de par sa situation géographique stratégique, son environnement des affaires en constante amélioration et son cadre institutionnel, macroéconomique et juridique propice aux affaires, le pays  présente plusieurs atouts compétitifs susceptibles d’attirer tout investisseur étranger désireux d’y investir.

Pourquoi investir au Bénin. Voici les cinq bonnes raisons pour investir au Bénin :

 

LES 5 RAISONS BONNES POUR INVESTIR AU BÉNIN

1 – Une situation géographique stratégique très favorable aux affaires et investissements ;

2 – Un Contexte politique et démocratique stable et une économie en pleine croissance;

3 – Une vision de développement clairement affichée au sommet de l’Etat à travers un PAG ambitieux et des projets d’investissements structurants

4 – Un climat des affaires favorable et en constante amélioration

5 – D’innombrables opportunités d’affaires et d’investissement porteuses de croissance

1 – Une situation géographique stratégique très favorable aux affaires et investissements;

Naturellement ouvert sur le Golfe de Guinée, le Bénin jouit d’une position géographique stratégique dans l’espace Ouest-africain. En effet,

  • Le Bénin se trouve être le Centre de gravité de la CEDEAO. Il est au cœur d’un vaste marché de plus de 300 millions de consommateurs de par son appartenance à la CEDEAO et à l’UEMOA, et sa proximité avec le Nigéria qui constituent ses principaux marchés régionaux.
  • Le pays constitue la porte d’entrée vers les pays de l’Hinterland (Niger, Mali, Burkina Faso) à travers sa position géographique, son port et son aéroport.
  • La présence du Bénin sur le corridor Abidjan – Lagos (long de 1000 km) qui relie, de l’Ouest vers l’Est, par la voie terrestre, les capitales de cinq pays côtiers d’Afrique Occidentale que sont : Cote d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin et Nigéria, constitue, pour notre pays, une opportunité pour la facilitation des échanges au sein de l’espace CEDEAO.

2 – Un Contexte politique et démocratique stable et une économie en pleine croissance;

– Au plan politique, une démocratie stable constituant une référence en Afrique

  • Le Bénin est reconnu comme un Modèle de Démocratie libérale Stable en Afrique, et jouit depuis 1990 (près de 30 ans) d’une stabilité politique et démocratique qui est confortée par l’instauration des libertés individuelles et l’installation des institutions républicaines.
  • Cette stabilité politique légendaire qui est considérée, aujourd’hui, comme une référence en Afrique s’est traduite au fil des années par une alternance régulière au sommet de l’Etat et l’organisation régulière et paisible des élections présidentielles, législatives, communales et locales.
  • Le pays dispose d’une constitution favorable qui garantit le droit de propriété, le droit de libre établissement sans distinction de nationalité, le principe d’égalité de traitement de toute personne devant la loi, le droit de libre circulation des personnes et des biens.

 – Au plan économique, une économie en pleine croissance

  • Depuis quelques années le pays conjugue croissance économique fiable, inflation maîtrisée ; finances publiques assainies et confiance des Institutions Financières Africaines et Internationales.
  • En effet, le Bénin a affiché une croissance économique moyenne de 4,1% sur la période 2001-2016.
  • Cependant de 2017 à 2018 ce taux de croissance est passé de 4% en 2017 à 6% en 2018
  • Actuellement pour cette année 2019 le taux de croissance du Bénin est estimé à 6,3% et témoigne non seulement de la bonne santé économique du Bénin mais aussi du fait que les réformes entreprises par le gouvernement sont entrain de porter leur fruit.

Le pays prévoit d’atteindre un taux de croissance de 7,1% à l’horizon 2021. C’est l’une des croissances les plus fortes de la Région, au-dessus de la croissance moyenne en Afrique subsaharienne qui est de 4,5%.

  • Cette performance est due aux efforts fournis par le pays pour améliorer l’environnement politique et juridique, le climat des affaires et les services de facilitation aux investisseurs.

3 – Une vision de développement clairement affichée au sommet de l’Etat à travers un PAG ambitieux et des projets d’investissements structurants 

Dès son accession à la tête de l’Etat, le Président Patrice TALON a clairement affiché son ambition d’engager rapidement les réformes et chantiers nécessaires à une restructuration de l’économie nationale et à une relance rapide et durable de l’accroissement de la richesse nationale. Cette ambition s’est traduite à travers l’élaboration d’un Programme d’Action du Gouvernement (PAG) 2017 – 2021 ambitieux dénommé « Bénin Révélé » qui repose sur des investissements massifs et des projets structurants.

Le PAG qui vise la transformation structurelle de l’économie nationale repose sur 3 grands piliers, eux-mêmes divisés en 7 axes stratégiques. Ces trois piliers sont : 

1- Consolider la démocratie, l’état de droit et la bonne gouvernance ;

2- Engager la transformation structurelle de l’économie ;

3- Améliorer les conditions de vie des populations ;

Ce PAG dont le volume d’investissements sans précédent dans l’histoire du pays est estimé à un montant total de 9 039 milliards FCFA, soit 13.78 milliards est axé autour de 45 projets phares, 95 projets sectoriels et 19 réformes institutionnels à réaliser dans les secteurs clés de l’économie. Il sera exécuté avec l’appui des partenaires du secteur privé pour lesquels la participation est ouverte à 61% et a pour vocation à accroître l’offre d’emplois, améliorer le bien-être des populations, créer de la richesse et faire rayonner le Bénin à l’international.

4 – Un climat des affaires favorable et en constante amélioration soutenu par plusieurs réformes incitatives aux affaires

Le Bénin dispose aujourd’hui d’un climat des affaires attractif pour les investissements qui se trouve en constante amélioration grâce aux différentes réformes entreprises par le Gouvernement. Les réformes majeures opérées pour l’amélioration du climat des affaires sont entre autres :

  • La mise en place d’un nouveau dispositif de coordination et de facilitation des relations avec le secteur privé et de promotion des investissements et des exportations concrétisée par :

– La création du Comité interministériel de promotion des investissements (CIPI) pour améliorer la coordination stratégique des relations avec le secteur privé ainsi qu’un suivi au niveau de la Présidence de la République

– La Restructuration de l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations (APIEX), bras opérationnel de la mise en œuvre de la stratégie du Gouvernement en matière de promotion des investissements et des exportations (accueil, orientation et accompagnement des investisseurs et des exportateurs du Bénin), devenu le véritable Guichet unique pour la création d’entreprise et la porte d’entrée des investisseurs au Bénin ;

  • L’Adoption du cadre juridique pour le Partenariat Public et Privé (PPP) ;
  • La Révision de la Loi sur les marchés publics : Code des Marches Publics ;
  • La Création de Zones Economiques Spéciales avec des avantages fiscaux et douaniers importants ;
  • l’assouplissement des dispositions du Code du Travail en ce qui concerne notamment les conditions d’embauche et le plafonnement du montant des réparations en cas de licenciement ainsi que l’encadrement du droit de grève pour permettre plus de flexibilité et encourager la création d’emploi ;
  • la réforme du code foncier ;
  • La mise en place de nouveaux mécanismes pour faciliter l’accès au financement des affaires : Loi sur l’affacturage et Loi sur le crédit-bail
  • la réforme de la justice, la mise en place des tribunaux de commerce,
  • les réformes visant la modernisation de l’administration
  • le vote du Code du numérique
  • La Réforme du Code des investissements pour le rendre plus attractif, notamment par la possibilité d’octroyer des avantages spécifiques aux projets jugés stratégiques ainsi qu’aux investisseurs non-résidents
  • la lutte contre la corruption ;
  • la fusion des corps de police et de la gendarmerie ;
  • la prise de mesures visant la sécurité et la protection des biens et des personnes ;
  • Les mesures de facilitation de la libre circulation des personnes et des biens ;
  • La Simplification du processus de création et de formalisation des entreprises…

5 – D’innombrables opportunités d’affaires et d’investissement porteuses de croissance

Le Bénin présente plusieurs opportunités d’affaires dans des secteurs dits porteurs de croissance. Il s’agit des secteurs qui offrent de réelles opportunités d’affaires dans le pays. Ces secteurs sont notamment :

  • L’Agro-alimentaire (opportunités dans l’industrie de Transformation des filières Anacarde, Ananas, karité Maïs Manioc Riz...à forte valeur ajoutée)
  • Le Coton-Textile : (Usine d’égrenage de traitement des graines, de fabrication de fibres, de de tissus …)
  • Le Tourisme (Safari tourisme, tourisme culturel: Parcs, musées, cités lacustres, stations balnéaires, Projet Route des pêches, constructions d’Hotels de haut standing..)
  • L’énergie (énergies renouvelables: solaires, éoliennes… et centrales énergétiques)
  • Le Bois (Transformation locale du bois d’œuvre)
  • Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et l’Economie numérique (La télémédecine, la télésurveillance ; Internet Haut et Très Haut Débit, TNT, e-gouvernance, Administration Intelligente Smart Gouv, e-commerce, e-education)
  • Les « BTP et matériaux de Construction » (Construction et réhabilitation d’Infrastructures : Routes, Ponts, Bâtiments, aéroports….)
  • Les Mines et Hydrocarbures (l’extraction et la transformation des ressources minières or, fer, phosphates et hydrocarbures) et matériaux de construction (calcaire, marbre, argile, sable, gravier, pierres ornementales et tourbe)
  • Le secteur tertiaire « Transport, Logistique et Commerce» (transport de marchandises, transport de personnes, services logistiques, commerce régional et négoce international.
  • L’Elevage et Pêche : (La création de fermes d’élevage ; construction d’abattoirs de norme internationale ; Fabrication des produits dérivés de l’élevage, création de chaines de froids pour la conservation des produits halieutiques, ’installation d’usines de fabrication et de transformation des produits piscicoles.